• Chapitres (Tome 2)

    Chapitres (Tome 2)

  • Prologue (Tome 2)

    Un avion passa soudainement dans le ciel, laissant s'échapper une fumée de plusieurs couleurs. L'avion piqua et s'écrasa au sol dans un bruit sourd, effrayant les animaux de la nuit. Les chats ne réagirent pas à cet écrasement...

    En 10 ans, l'homme et leurs constructions furent rayés de la carte. Certains animaux, cependant, évoluèrent d'une façon remarquable, comme les chats et les loups. D'autres, ont évolués d'un façon étrange, tel l'ours et le lion.  Les chats dormirent, évoluant dans leur sommeil, pendant des millions d'années...

    Après ces années là, le premier chat-humanoïde se réveille. Celui-ci est une féline qui vivra 1 ans à explorer ses nouvelles terres, pour qu'un jour, tout apprendre à un autre félin. Qui, lui aussi, devra tout apprendre à son clan...

    "Aujourd'hui..." Murmura une femme chatte, debout sur une énorme branche, sa queue brune se secouant dans tous les sens. Son visage caché sous l'effet de la lumière du soleil, elle fixait là où le pollen se dirigeait. Le vent ébouriffait son pelage soyeux et faisait danser son collier de crocs d'animal. La chatte s'élança dans le vide et atterrit gracieusement dans la forêt avant de s'élancer, telle une amazone, évitant chaque obstacles. La féline brune déboucha dans une clairière abandonnée là où traînait beaucoup de racines d'arbres entremêlées en forme de cocons.

    L'étrange féline s'approcha de l'un d'eux en particulier. Elle fit un trou et tendit la main à l'intérieur devant le museau d'un félin qui la regarda, surpris. Elle sourit. "Chhhhht... Suis-moi et tu sauras tout..." Murmura-t-elle en l'entraînant dans la forêt.


    13 commentaires
  • Chapitre 1

    Chapitre 1

    Oeil de Chauve-Souris se réveilla et se leva en se cognant la tête contre une paroi.  "Aie..." Murmura-t-il en se frottant la tête. Surpris, il examina ses pattes. Il frappa plusieurs fois la paroi au dessus de sa tête et forma un trou. Quelques secondes après avoir fait son trou, une main brune en surgit. Il leva la tête et regarda par le trou. Devant lui, se tenait une fêline étrange qui possédait des cornes sur la tête. Elle ressemblait à une bipède, d'ailleurs, lui aussi. "Chhhut... Suis-moi et tu sauras tout." Murmura l'étrange féline qui l'aida à sortir de cet étrange "cocon".

    À force que celle-ci l'entraînait dans l'étrange forêt, le mâle reconnut, avec de vagues souvenirs, l'entrée du camp ennemi. "Je ne peux pasaller là..." Fit le guerrier en lâchant la patte de la féline.

    Elle s'arrêta et le regarda, ses cornes le fit frissoner. "Pourquoi? Demanda la féline brune.

    - C'est un camp ennemi... Expliqua le mâle noir et blanc.

    - Un royaume, tu veux dire et celui ou celle qui nous attends dans son cocon est plus perdu que toi en ce moment. Alors si tu veux rester, là, soit. Mais tu m'attends." Fit la féline d'un ton sec qui entra dans le camp ennemi.

    Le félin s'assied contre un arbre mais voyant que son ancienne habitude de chat ne l'aidait pas mais le rendait mal à l'aise, il se leva. Je crois que je vais rester debout... Oeil de Chauve-Souris regarda le comportement de la fêline. Elle tournzit en rond dans le camp, examinant chacun des cocons. Puis elle s'arrêta et s'assied sur l'un d'eux pour tendir sa patte vers un autre cocon, près d'elle. La féline murmura quelque chose d'inaudible et sortit un félin. Mais étant dans l'ombre, le mâle ne put savoir qui s'était. C'est lorsqu'elle fut dans la lumière du soleil qu'il put reconnaître le félin. Ou plutôt, la féline. Il fronça la truffe. "Oeil de Chauve-Souris.... Fit la féline ennemie.

    - Museau d'Argile... Grogna le mâle.

    - Je vois que vous vous connaissez déjà. Fit l'étrangère qui les regarda, d'un ton moqueur. Elle s'approcha du mâle. Elle sent le lait, donc, pas de bagarre entre vous, ok?"

    Oeil de Chauve-Souris hocha de la tête avant de les suivre, restant à l'arrière.

    Après quelques minutes de marches, ils grimpèrent dans un arbre géant. Museau d'Argile s'immobilisa. "On dirait... Un pont construit par des bipèdes.... Fit-elle.

    - Non, ça c'est le mien." Fit la féline à cornes qui sourit.

    Elle bondit et s'accrocha à une branche. Elle s'y balança à l'aide de ses pattes avants et lâcha l'arbre. D'un coup sec et gracieux, la féline y atterrit sur ses deux pattes arrières. L'étrangère s'accouda contre les lianes du pont suspendu. "Allez venez, ce pont suspendu résiste assez pour nous trois.' Les invitèrent la féline.

    Oeil de Chauve-Souris entendit un craquement, il comprit assez vite que c'était Museau d'Argile qui avait entrée ses griffes dans l'écorce violette de l'arbre. Avec un regard noir dans les yeux, elle regarda l'étrangère. "Vous êtes fous de vouloir sauter à une telle hauteur! Cracha Museau d'Argile.

    - Ça? Ha ha! Ce n'est rien comparé à un Gargan! Ria la féline à cornes.

    - C'est quoi un... Gargan? Demanda Oeil de Chauve-Souris.

    - Je vais vous le dire si vous sautez." Fit l'étrangère.

    Le mâle hésita, accroché à l'arbre. "Si vous voulez survivre dans ce monde..." Continua l'étrangère.

    Le félin ne savait pas quoi faire... Risquez sa vie dans une chute mortelle ou risquez sa vie contre une créature plus pire qu'un saut dans le vide? Il soupira et regarda Museau d'Argile avant de bondir, les pattes allongées. Tel un vrai chat bondissant pour attraper sa proie.


    13 commentaires
  • Chapitre 2

    Chapitre 2

    Ayant les yeux fermés, Oeil de Chauve-Souris se rappela de les premiers bonds d'arbres en arbres de son apprentie. Ciel d'Arbre, une jeune chatte vive et saine d'esprit qui s'amusait beaucoup. Surtout dans la neige, cela amusait toujours le mâle.

    Revenant à la réalité, il remarqua que l'étrangère le tenait, suspendu dans le vide. Celui-ci, paniqué essaya de se suspendre sur le pont. Il remua dans tous les sens, faisant grogner l'étrangère. D'un coup sec, l'étrangère le tira sur le pont. "Andouille! Tu n'es plus un vrai chat! Alors arrête de sauter comme tel!

    - Je saute comment hein?! Frustré de savoir qu'elle se souciait peu de sa mort.

    - Tu dois prendre appui sur tes jambes!"

    Cette phrase résonna plusieurs fois dans sa tête. Ses jambes? Plusieurs mots apparurent et tournèrent dans ses pensées. Bras? Doigts? Main? Torse? Bassin? "Je... Je suis... NU?! Cria-t-il en se cachant la partie intime et se regardant le corp.

    - HaHaHaHa! Tu viens de remarquer hein? Fit la féline brune sombre.

    - Pou... Pourtant... Je... J'ai de la fourure... Je ne suis pas... lo-logiquement nu... Répondit le mâle, gêné.

    Il se sentit rougir, honteux.

    - Ne t'inquiète pas, je vais vous apprendre à cacher ça. Fit l'étrangère qui tira Museau d'Argile sur le pont.

    - J'imagine qu'après,  tu nous demanderas de fonder une famille?! Feula Museau d'Argile, la queue fouettant l'air.

    Le mâle frissona, lui, en couple avec Museau d'Argile? Plutôt mourir, oui!

    - Quoi? Erk! Non!  Je vais vous apprendre la survie, c'est tout! En même temps, je vois que la leçon sur votre corps est faite, donc... Tant mieux! Bon, venez.

    - Comment avez vous tout appris cela? Demanda Oeil de Chauve-Souris.

    - C'est un groupe d'anciens Chats Domestique qui m'ont tou appris pour que moi je vous l'apprenne. Pour qu'à votre tour, vous l'apprenez à vos Royaume. Expliqua l'étrangère.

    - Des chats domestiques?! Cracha Museau d'Argile, dégoûtée. Pas étonnant que vous agissez comme un bipède!"

    Oeil de Chauve-Souris roula des yeux et soupira.

    Ils marchèrent sur le pont, se dirigeant vers une sorte de tanière faite dans les arbres. "Voici ma tanière!" Fit l'étrangère qui poussa la porte pour entrer.

    Dès qu'ils entrèrent, il sut tout de suite qu'ils allaient bientôt repartir et tout apprendre à leur clans.


    6 commentaires
  • Chapitre 3

    Chapitre 3

    Après 3 mois "d'apprentissage" auprès de la prêtresse, les membres de son clan ou plutôt de son royaume, cela lui prit au moins 1 mois pour leurs apprendre la moitié de tout. Pour l'instant, tous se construisaient une tanière à eux et pour leurs familles. Certains développèrent des dons, tel les Mages. Il avait même calculé l'age de ses congénères et son apprentie avait maintenant 16 ans. Quant à lui, il avait 21 ans. 

    Il fut, tout à coup, sorti de ses pensées car un fruit lui tomba sur l'épaule gauche. Le mâle leva la tête vers le feuillage de l'arbre et vit deux paires d'yeux qui le fixaient. "Petite Nuit, Petit Nuage faites donc attention! Je ne veux pas aller vous chercher encore une fois! Grogna Oeil de Chauve-Souris qui les pointa du doigt.

    - Ne t'en fais pas! On est assez grands pour savoir descendre seuls! Déclara Petite Nuit.

    - Désolé, Chauve-Souris!" Répondit Petit Nuage en descendant de l'arbre en un bond. 

    Cet arbre était petit, ils ne risquaient pas de se blesser, ce qui calma le félin.

    Oeil de Chauve-Souris soupira. Dans seulement deux jours ils vont avoir l'âge d'être apprentis et ils causent la pagaille partout... Même les loups, qui sont très pacifiques, grognent. Le mâle regarda son parchemin avant de regarder au loin. Je me demande comment vas Petit Minuit... Il soupira mais une boule d'émotions se forma dans sa gorge. Un cri attira son attention. "Pas encore mes fruits!"

    Le félin soupira de nouveau, las. Il marcha calmement vers un grand arbre, non loin de lui, et attrapa les deux "voleurs". Oeil de Chauve-Souris les tenait par leurs bras. "Je vous l'avait dit que je ne voulais pas aller vous chercher!

    - C'est pas d'notre faute si il veut pas nous donner gratuitement ces fruits! Se plaignit Petit Nuage.

    - Et puis ont veut manger! Renchérit Petite Nuit.

    - En volant des fruits aux loups? Cette fois c'est finit! Je vous emmènes à votre mère, vos majestés! Grogna Oeil de Chauve-Souris.

    Glacier Fondant buvait un jus de fruit lorsqu'ils les vit passer.

    - Bonjour, Chauve-Souris! Tiens? Encore à la pêche aux poissons-chats? Ronronna l'ancien, amusé.

    - Oui, surtout en cette bonne saison de fruit!" Rigola le mâle noir et blanc.

    Lorsqu'ils arrivèrent près du centre du royaume, où trônait l'arbre qui contenait le palais de la reine. Celle-ci, les accueillit d'un regard noir. "Que faisiez vous encore dehors? Lune Grise vous cherche!

    - Ils volaient les fruits d'un marchand, loup. Expliqua le félin qui lâcha les jeunes.

    - Qu'avez-vous à dire pour votre défense? Demanda la reine à ses enfants.

    - Désolé, maman... Fit Petit Nuage qui s'inclina.

    - On voulait s'amuser un peu... Dit Petite Nuit en baissant la tête.

    - Vous amusez à voler des Loups? Eux-même qui nous ont accueillit à bras ouvert?


    2 commentaires
  • Chapitre 4

    Image associée

    "Filez dans votre chambre, votre père vous attends. Fit la Reine Renarde.

    - Oui, mère... Marmonna Petit Nuage, qui se leva, la queue traînant au sol. Viens, Nuit...

    - Je te suis.fit la petite

    Dès qu'ils furent hors de portée, la reine se laissa tomber sur son trône. La main posée sur son front, épuisée. "Rubis et Pommelé avaient l'air plus calme... Soupira-t-elle, à voix basse, mais pas assez bas pour ne pas que le mâle ne l'entende.

    - Quoi? Murmura Oeil de Chauve-Souris.

    - Oh non! (Elle se mit la main sur la bouche.) Ai-je dit cela à voix haute?" Murmura celle-ci.

    Il fit non de la tête. La reine se leva et s'approcha de lui. Elle le serra dans ses bras et murmura: "Leur vrai père n'est point en ce royaume-ci."

    Le félin hocha de la tête, choqué, mais la respecta. Renarde le lâcha et lança: "Merci d'avoir ramené mes enfants."

    Oeil de Chauve-Souris s'inclina et marcha vers la porte. "Oh! Dîtes bonjour à Petite Rousse de ma part!

    - Avec joie." Répondit celui-ci qui se rembrunit.

    En marchant vers la tanière de Marque d'Étoile, il songea à Sud. Pourquoi est-elle partie? Pourquoi être partie avec mon autre fille? Mais c'est sa fille aussi... Pourquoi faut-il que Petite Rousse lui ressemble tant?

    Lorsqu'il arriva, il cogna à la porte. Presqu'aussitôt, Marque d'Étoile lui ouvrit. La féline le salua et se tourna vers l'intérieur de sa tanière. "Petite Rousse! Ton père est arrivé!"

    La jeune mère s'appuya contre la paroi de sa porte et croisa les bras. "Alors? Comment vas-tu?

    - Bien. Mentit le mâle.

    - Tu sais, ce n'est pas en l'emmenant ici que ça iras mieux. Tu ne peux pas te débarrasser d'elle. Continua la féline.

    - Quoi? J'essaye pas de me débarrasser d'elle.

    - Alors pourquoi l’emmènes-tu ici ou chez Glacier? Demanda Marque d'Étoile.

    - Elle... Elle me fait trop penser à sa mère...

    - Son attitude ou son apparence? 

    - Les deux... Avoua Oeil de Chauve-Souris.

    - Essaye de t'encourager comme ça: C'est ma fille, pas ma compagne." Fit Marque d'Étoile.

    Petite Rousse arriva et prit la main de son père. Il saluèrent la chatte tricolore avant de partir, père et fille se tenant la main.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique